Tuesday, 07 Shawwal 1445 | 2024/04/16
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu
Main menu

Media Office
Wilayah of Iraq

H.  3 Safar 1444 No: 1444 / 02
M.  Tuesday, 30 August 2022

L’Irak, de l’impasse politique à l’inconnu

(Traduit)

Depuis les élections d'octobre dernier, l'Irak est entré dans un cycle d'impasse politique, en raison du différend chiite-chiite sur la forme de gouvernement entre la majorité prônée par le mouvement sadriste, et le consociationalisme appelé par le Cadre de coordination. La scène s'est ensuite compliquée lorsque ce dernier a activé la troisième option de blocage, qui a empêché le choix du Président de la République, puis perturbé la sélection du Premier ministre et la formation du gouvernement.

Muqtada al-Sadr n'a rien fait d'autre que d'ordonner à ses députés actuels de se retirer du processus politique, puis de descendre dans la rue et de prendre d'assaut le Parlement irakien, et de rejeter les appels au dialogue, sous le slogan : "Pas de dialogue avec les corrompus" ; et c'est ainsi que la situation irakienne est devenue perdue et confuse.

Jusqu'à ce que le religieux chiite Kazem Al-Haeri annonce, le lundi 29 août 2022, son retrait du travail de référence, et la recommandation de suivre la référence d'Ali Khamenei, le Guide suprême en Iran, justifiant cela par sa mauvaise santé et son âge avancé qui l'empêchait de remplir les fonctions de la référence, et il a dit dans sa déclaration : Tous les croyants obéissent au Leader de la Révolution islamique, Son Éminence, le Grand Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, que son ombre soit longue (c'est-à-dire sa durée de vie), son Éminence est le meilleur et le plus qualifié pour diriger la nation et gérer la lutte avec les forces de l'oppression et de l'arrogance dans ces circonstances où les forces de l'incrédulité et du mal ont lutté contre l'Islam authentique de Muhammad.”

Cela montre clairement la pression iranienne sur Al-Haeri pour qu'il abandonne Muqtada Al-Sadr, à qui appartient sa référence, et cela était explicite dans sa déclaration, dans laquelle il a dit : "Les fils des deux martyrs, qu'Allah sanctifie leur secret, doivent savoir que l'amour des deux martyrs n'est pas suffisant si la foi n'est pas accompagnée de leur approche par un bon travail et une véritable adhésion à leurs objectifs pour lesquels ils se sont sacrifiés. La simple revendication ou affiliation n'est pas suffisante, et quiconque cherche à séparer le peuple et la secte au nom des deux martyrs, qu'Allah soit satisfait d'eux, ou s'adresse à la direction en leur nom alors qu'il manque de jurisprudence ou du reste des conditions requises pour la direction légitime n'est - en fait - pas un sadriste, peu importe ce qu'il prétend ou son affiliation.”

La réponse d'Al-Sadr à cette décision a été d'annoncer son retrait définitif des affaires politiques dans un tweet à lui adressé sur Twitter, et il a dit : "Beaucoup de gens, y compris M. Al-Haeri, que son ombre soit longue, pensent que ce leadership est venu grâce à eux ou par ordre. Non, c'est par la grâce de mon Seigneur en premier lieu, et des bénédictions de mon père, qui a sanctifié son secret, qui n'a pas abandonné l'Irak et son peuple. Il a ajouté que : "Najaf al-Ashraf est le plus grand siège de l'autorité religieuse, comme c'est toujours le cas", et a souligné que la décision d'Al-Haeri n'était pas de son propre chef, dans une référence claire aux pressions iraniennes.

À la suite de ces déclarations, le pays est entré dans un chaos total, les manifestants ayant pris d'assaut le Palais républicain, et des milliers de manifestants étant sortis dans le reste des provinces, et un couvre-feu a été annoncé dans tout le pays à partir de sept heures du soir, jusqu'à nouvel ordre, et Al Sharqiya TV a rapporté que "Al-Kazemi supervise le déploiement de la sécurité. Et les militaires s'occupent des manifestations vertes.”

De ce qui précède, ces événements qui s'accélèrent conduisent le pays à plus de complexité qui n'exclut pas l'ampleur des combats, et c'est sur cela que mise l'Amérique, pour qu'elle joue ensuite le rôle du sauveur pour imposer des solutions qui servent ses intérêts et ses projets dans la région.

O Musulmans d’Irak:

Nous vous l'avons déjà dit, et nous vous l'avons fait comprendre à plusieurs reprises, les puissances étrangères occupantes et leurs sbires des États régionaux et des blocs politiques qui vous gouvernent, ne se soucient pas de vous, ne se soucient pas de vos problèmes ou de vos souffrances, et leur seule préoccupation est leurs intérêts, et ce que vous voyez aujourd'hui de morts et de blessés dans vos rangs est la meilleure preuve qu'ils ne se soucient pas de la vallée dans laquelle vous périrez. La scène politique irakienne n'est pas spontanée, mais plutôt un faire actif, par lequel elle veut réaliser ses intérêts et mettre en œuvre ses plans.

O Musulmans :

Ces sacrifices seront vains, comme d'autres l'ont été, à moins qu'ils ne réalisent la réalité du problème et la réalité de la solution. La réalité du problème est le système politique et sa constitution imposés par l'occupant américain, à travers lesquels le sectarisme et l'ethnicité sont enracinés dans le pays, et cette scène tragique restera dans le pays, aussi longtemps que ce système démocratique restera. Le corrompu qui fait de l'homme un législateur à la place d'Allah est celui qui contrôle le destin des peuples.

La réalité du remède est que la Oumma soit consciente que le défaut est dans ce système, alors elle se révolte contre lui et établit à sa place un système dans lequel la souveraineté appartient au Créateur seul, un système humain juste, dans lequel il n'y a pas de préférence pour un arabe sur un non arabe, ni pour un blanc sur un noir sauf par piété. La Oumma sait ce qu'elle a et ce qu'elle doit faire, et le dirigeant sait ce qu'Allah lui a confié dans l'application de sa Loi, et qu'il est un berger à qui Allah a confié et qui l'interrogera sur ce qu'il lui a confié, conformément à ce qu'il (saw) a dit: «كُلُّكُمْ رَاعٍ وَكُلُّكُمْ مَسْؤُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ؛ فَالْأَمِيرُ الَّذِي عَلَى النَّاسِ رَاعٍ عَلَيْهِمْ وَهُوَ مَسْؤُولٌ عَنْهُمْ...» “Chacun d'entre vous est un berger et chacun d'entre vous est responsable de son troupeau. L'Ameer qui est sur le peuple est un berger et est responsable de son troupeau...” [Sahih].

Bureau des medias du Hizb ut Tahrir

dans la Wilayah d’Iraq

Hizb-ut Tahrir: Media office
Wilayah of Iraq
Address & Website
Tel: 
E-Mail: hutiraq@yahoo.com

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes