Thursday, 15 Dhu al-Qi'dah 1445 | 2024/05/23
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu
Main menu

بسم الله الرحمن الرحيم

Srebrenica, l'histoire de la haine envers les musulmans en Europe

Actualité :

Le Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, a présenté des excuses officielles à des centaines de vétérans du bataillon néerlandais pour la conduite du gouvernement concernant la tragédie de Srebrenica en 1995. Une déclaration fait au cours de la "journée de reconnaissance et d'appréciation".

Commentaire :

      En 1995, les forces serbes sont entrées dans la ville bosniaque de Srebrenica, qui était officiellement sous la protection du bataillon néerlandais de l'ONU "Dutchbat". Sans aucune résistance du bataillon Dutchbat, l'agresseur serbe a pu déporter et exécuter 8 000 hommes et garçons musulmans et jeter leurs corps dans des fosses communes.

Les musulmans n'ont pas seulement été livrés à l'agresseur, mais le Dutchbat a même aidé les Serbes à évacuer les hommes musulmans en sachant qu'ils seraient torturés ou même tués ! Cependant, depuis cet événement tragique, la honte, le déshonneur et le manque de responsabilité de ces soldats néerlandais se sont transformés en reconnaissance et en appréciation. Les "vétérans" ont même reçu un montant symbolique de 5000 euros non imposable. Alors que les familles des victimes du génocide de Srebrenica n'ont reçu aucune compensation jusqu'à présent. Malgré que l'indemnisation des familles des victimes du génocide est liée à la responsabilité du bataillon néerlandais. Les excuses officielles du gouvernement néerlandais au bataillon néerlandais proclame qu'il n'est pas responsable du génocide, ce qui, soit dit en passant, est tout à fait conforme à la conclusion du rapport du NIOD sur Srebrenica et à la conclusion de l'ONU, selon laquelle le bataillon néerlandais n'a pas sa part d’implication dans le génocide. Le gouvernement néerlandais, ses forces militaires et ses alliés ont donc pris leurs distances par rapport à leur responsabilité dans le génocide des musulmans au cœur de l'Europe.

Cette position lâche et trompeuse n'est qu'une autre expression de la position de nombreux pays occidentaux contre l'islam et les musulmans.

Les sentiments profondément ancrés de haine et de ressentiment envers les musulmans, chez une grande partie des Serbes, ont été exprimés par le général serbe Ratko Mladic lors d'un court message vidéo diffusé au public avant qu'il ne donne l'ordre de massacrer les musulmans. Il avait alors déclaré : "Nous voici, le 11 juillet 1995, dans la ville de Srebrenica, en Serbie. À la veille du jour saint serbe, nous rendons cette ville à la nation serbe. En mémoire du soulèvement contre les Turcs (lire : l'État islamique du Califat des Ottomans), le jour est venu de prendre notre revanche sur les musulmans." Une vidéo a également fait surface, dans laquelle on le voit interpeler des enfants musulmans : "Où est votre Allah maintenant, c'est Mladic qui va vous sauver."

Le Dutchbat, dont la mission était de protéger l'enclave musulmane, était au courant de cette haine profonde à l’égard musulmans. En fait, dans le camp néerlandais, il y avait une sympathie partielle pour les Serbes et une haine partagée des musulmans. Il existe des témoignages allant de l'intimidation physique, comme le fait de pointer des armes sur d'innocents musulmans bosniaques et d'exprimer le désir d'écraser des musulmans avec des chars, à l'agression et au viol de femmes musulmanes ! Même les graffitis sur les murs de l'enceinte des soldats néerlandais décrivent la haine envers les musulmans de Bosnie.

La question qui se pose alors est la suivante : dans quelle mesure l'attente que ces Néerlandais sacrifient leur vie pour protéger ces musulmans est-elle réelle ?

L'essentiel est que les Pays-Bas, l'Europe et l'ensemble des Nations unies n'ont pas réussi à protéger les musulmans de l'Occident contre la haine vis-à-vis du musulman et se sont même distancés de toute responsabilité. Les musulmans de Bosnie ont été abandonnés. Ils seront toujours dans cet état jusqu'à ce que les musulmans et les pays musulmans se réunissent sous une direction unique dont la priorité est de protéger les musulmans où qu'ils se trouvent.

Le prophète (Saws) a dit : «إِنَّمَا الْإِمَامُ جُنَّةٌ يُقَاتَلُ مِنْ وَرَائِهِ وَيُتَّقَى بِهِ»« En vérité, l'Imam (le Calife) est comme un bouclier, derrière lequel vous combattez et êtes protégés. » (Sahih Muslim)

Rédigé pour le bureau central des médias du Hizb ut Tahrir par

Okay Pala

Représentant des médias de Hizb ut Tahrir aux Pays-Bas

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

back to top

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes