Tuesday, 12 Dhu al-Hijjah 1445 | 2024/06/18
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu
Main menu

Media Office
Wilayah Yemen

H.  16 Rabi' I 1445 No: 1445 / 06
M.  Sunday, 01 October 2023

Mashat: Toutes ces actions n'ont rien à voir avec les soins de santé

(Traduit)

Le président du Conseil politique suprême, Mehdi Al-Mashat, a récemment inauguré 58 projets de santé à Sanaa et dans plusieurs gouvernorats, pour un coût total estimé à 4,27 milliards de riyals. Il a également annoncé la fourniture de services médicaux gratuits aux pauvres et aux nécessiteux à l'hôpital républicain de la capitale, Sanaa.

Le montant alloué à tous ces projets reflète la myopie du pouvoir yéménite en matière de dépenses de santé pour la population. Il est choquant de constater que la moitié de ce montant provient de l'étranger sous forme d'aides douteuses ou de prêts usuraires ! Nous ne savons pas ce qui a poussé Al-Mashat à entreprendre tous ces projets en même temps ! On ne peut que constater qu'ils se moquent du peuple yéménite et lui jettent de la poussière dans les yeux. S'ils étaient sincères, ils se seraient au moins concentrés sur les hôpitaux existants qui sont devenus dépourvus de tout véritable soin de santé et auraient fourni à la population des soins de santé correspondant à ses besoins. Cette action nous rappelle celles qui ont précédé, comme l'époque de l'ex-président Ali Abdullah Saleh, lorsque le peuple du Yémen s'est soulevé contre lui en février 2011. Pourquoi poser les premières pierres et dévoiler les projets inscrits au budget général du Trésor ? Le peuple du Yémen espérait que quelqu'un prenne en charge ses soins de santé et allège ses souffrances dues aux maladies mortelles endémiques, ainsi qu'aux fardeaux économiques qui pèsent sur lui.

Aujourd'hui, les soins de santé gratuits sont totalement inexistants au Yémen, et seules les personnes qui en ont les moyens peuvent accéder aux soins médicaux. Il s'agit d'un souhait pour de véritables soins de santé, mais au lieu de cela, ceux qui peuvent se le permettre sont souvent contraints de voyager à l'étranger avec leurs maladies après avoir perdu confiance dans la possibilité de recevoir des soins de santé adéquats dans le pays. Compte tenu de l'état catastrophique des soins de santé dans le pays, la majorité des personnes ne peuvent y accéder et peinent à payer les médicaments, sans parler du coût des examens médicaux et des tests.

Des soins de santé adéquats impliquent la création d'hôpitaux dans tout le pays pour couvrir les différentes conditions médicales, la présence d'un nombre suffisant de médecins adéquatement formés pour les gérer et la fabrication de médicaments pour combattre les maladies prévalentes. Tout cela devrait être financé par le gouvernement, plutôt que de compter uniquement sur des organisations internationales comme l'Organisation mondiale de la santé ou l'UNICEF et leurs programmes parfois insuffisants. Bien que le monde dépense 7 000 milliards de dollars par an pour les services de santé, la qualité des soins de santé, ainsi que les installations et la pratique de la médecine dans ses différentes dimensions, n'ont pas permis d'offrir aux gens les soins de santé dignes qu'ils méritent.

En effet, dans l'islam, les soins de santé sont considérés comme l'un des devoirs fondamentaux de l'État, et ils constituent un élément essentiel de ses responsabilités à l'égard de tous ses citoyens, qu'ils soient riches ou pauvres, musulmans ou non musulmans. Cela comprend à la fois des mesures préventives pour éviter les maladies et la fourniture d'un traitement médical gratuit aux individus et à la communauté s'ils tombent malades. La préservation de la santé est un besoin fondamental pour tous, et la charge financière qui pèse sur le trésor public ne doit pas être un obstacle à la fourniture de soins de santé. L'absence de soins de santé peut entraîner les divers maux dont nous sommes témoins aujourd'hui, tels que la propagation des maladies et l'incapacité des gens à se faire soigner et à guérir de leurs maladies. Le Messager d'Allah (saw) a dit : «الْإِمَامُ رَاعٍ وَمَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ»le dirigeant (c'est-à-dire l'imam) est le gardien et le responsable de ses sujets.”

Le Yémen, tant au nord qu'au sud, a été affligé par des dirigeants oppressifs qui ont servi l'Occident mécréant, et par un régime qui opprime son propre peuple jour et nuit.

Hizb ut Tahrir, un parti leader qui ne trompe pas son peuple, appelle le peuple du Yémen à travailler avec lui pour établir la règle de l'Islam en établissant le Khilafah (Califat) et en déracinant le système capitaliste dans tous ses aspects et symboles. Ils ont publié de nombreux ouvrages couvrant divers aspects de la vie, notamment un livre sur la politique de santé, dans lequel ils décrivent comment le second Khilafah Rashidah (califat juste) s'occupera des affaires de ses citoyens. Le lien vers les publications :https://www.hizb-ut-tahrir.info/ar/index.php/resources/hizb-resources/83459.html

Bureau des médias du Hizb ut Tahrir dans la Wilayah du Yémen

Hizb-ut Tahrir: Media office
Wilayah Yemen
Address & Website
Tel: 735417068
http://www.hizb-ut-tahrir.info
E-Mail: khelafah53@gmail.com

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes